Qu’est-ce qu’un bon chiffre d’affaires ?

À partir du moment où un auto-entrepreneur se déclare auprès de l’URSAFF pour exercer légalement son activité, il commence à parler de chiffre d’affaires.

Dans cet article, je vais te parler du chiffre d’affaires des micro-entrepreneurs en profession libérale. C’est le statut sous lequel je suis pour la prestation de mes services en Community Management.

Vulgairement, le chiffre d’affaires correspond au cumul des sommes que tu perçois en tant qu’auto-entrepreneur. Il peut venir des missions que tu réalises pour tes clients, des produits digitaux ou des formations que tu vends sur ton site internet, de l’affiliation… etc.

Les jeunes entrepreneurs (moi y compris) ont tendance à comparer le chiffre d’affaires à un salaire. C’est humain, on l’a certainement tous fait.

Mais sous le salaire net que tu perçois en tant que salarié se cache des tas de petites choses qui incombent à ton employeur. En faisant quelques recherches sur le web, j’ai trouvé un article assez pertinent sur le coût d’un salarié pour une entreprise, je t’invite à le lire si le sujet t’intéresse !

Pour revenir à la comparaison entre salaire et chiffre d’affaires, elle est donc impossible. Un chiffre d’affaires de 1 500€ ne pourra jamais constituer ton salaire net.

Alors comment évaluer ce qu’est un bon chiffre d’affaires ?

Ton chiffre d’affaires te rémunère suffisamment 

L’objectif du chiffre d’affaires, c’est dans un premier temps de te rémunérer ! Beaucoup d’entrepreneur décident de se verser un salaire assez bas pour garder le maximum de leur bénéfice en trésorerie.

Le salaire que tu vas te verser va dépendre de ton niveau de vie, de la somme nécessaire pour répondre à tes besoins physiologiques.

Définir ses besoins financiers

C’est propre à chaque situation, peut-être que tu cumules l’entrepreneuriat avec un job de salarié et que ton C.A restera au chaud dans ta trésorerie, peut-être que tu as besoin de 1000€ par mois pour répondre à tes besoins… C’est à adapter selon ta situation.

À lire aussi : Comment fixer ses tarifs en freelance ?

Pour connaître tes besoins physiologiques, je te conseille de faire une rapide liste de toutes les dépenses “obligatoires” par mois. Par exemple : ton loyer, tes charges, ton budget courses, ton assurance voiture, ton essence, tes abonnements divers…

Attention, cette liste représente les besoins physiologiques uniquement, donc on oublie les restos, les séances shopping… etc.

Tu vas rapidement te rendre compte qu’il te faut xxx€ pour vivre et assumer tes frais chaque mois.

Privilégier la rémunération à la trésorerie

Il semble évident que si tu as besoin de 1 000€ par mois, tu ne vas pas te verser 500 et garder 500 en trésorerie. En début d’activité, l’important est de te rémunérer suffisamment pour vivre si c’est ton seul moyen de recevoir de l’argent.

Attention tout de même aux charges qui vont pointer le bout de leur nez à la fin du mois ou du trimestre (selon ce que tu as choisi en te déclarant auprès de l’URSAFF). Le mieux est toujours de pouvoir lancer son activité en ayant une deuxième source de rémunération à côté, au moins pour les débuts qui sont parfois difficiles.

D’ailleurs, quand tu es micro-entrepreneur, créer un compte bancaire dédié à ton activité n’est pas obligatoire mais c’est fortement conseillé. Tout simplement pour te permettre de “séparer” tes comptes et avoir une meilleur gestion financière.

À lire aussi : Gérer sa facturation en freelance avec Freebe

De mon côté, j’ai activé un virement automatique sur l’application de ma banque de ce que je considère comme mon “salaire” mensuel. Pas besoin d’y penser chaque mois et au moins c’est un montant régulier.

Il te permet de payer tout ce qui est en lien avec ton entreprise

Comme je te le disais dans l’introduction de cet article, salaire et chiffre d’affaires sont incomparables puisque sous ton salaire, il y a encore un iceberg… Jusqu’ici payé par ton employeur.

Mais puisque tu deviens ton propre patron, c’est à toi de payer cet iceberg maintenant ! Heureusement, les premières années d’entrepreneuriat te permettent de bénéficier de l’ACRE qui est une exonération partielle des charges sociales.

Profites-en, c’est un bon moyen de se lancer sans payer des charges exorbitantes !

Mais en plus des charges sociales, ton chiffre d’affaires devrait te permettre d’anticiper et de payer :

  • Les outils nécessaires au bon fonctionnement de ton entreprise (ça peut être un logiciel de gestion, un logiciel de programmation… etc)
  • Le matériel (ordinateur, tablette graphique, appareil photo…)
  • Les vacances (pas de congés payés en micro-entreprise, à toi de te constituer une petite trésorerie pour tes prochains voyages !)
  • Les impôts (ah oui, ils sont toujours là même en auto-entreprise !)

Il faut aussi prendre en compte tous les moments de vie où tu ne travailleras pas… Ton chiffre d’affaires doit être suffisant pour amortir les moments où tu ne pourras pas générer de C.A :

  • La veille, la compta, les rdv prospects, la gestion de ta propre communication… (ce sont des moments que tu ne passes pas à travailler pour tes clients mais qui sont nécessaires au bon développement de ton entreprise !)
  • La retraite, les arrêts maladie…

Comme tu peux le voir, il y a énormément de données à prendre en compte !

Il est suffisant pour te permettre de te constituer une petite trésorerie

Une fois que tu réussis à te rémunérer et à payer correctement toutes les dépenses annexes, première étape : inspirer, expirer. 🧘🏻‍♀️

C’est déjà extra : tu as les moyens de te rémunérer correctement et de payer tout ce qui est en lien avec ton entreprise !

Maintenant, on est sur du plus. Le genre de plus qui te fait sentir que tu es à un moment de ton activité où tu es serein, où tu peux te permettre d’épargner et de constituer une petite trésorerie. 💰

Constituer une trésorerie, c’est en quelque sorte laisser un certain pourcentage de ton chiffre d’affaires sur ton compte bancaire pour de futures dépenses.

Dans quel but ?

Crois-moi, il y a pleins de petites choses qui sont utiles à la vie et au confort d’un entrepreneur.

Tu auras la possibilité d’investir dans du matériel ou des outils plus qualitatif, dans des formations, tu pourras peut-être engager un freelance pour t’accompagner sur certaines missions. Bref, tout ce qui te permet de te développer sereinement !

Pour résumer, un bon chiffre d’affaires te permet de subvenir à tes besoins, de payer tout ce qui incombe à ton entreprise et de mettre un peu d’argent de côté pour les extras !

Je n’ai déterminer autant montant précis ici car il est différent selon tes besoins, selon si tu as l’ACRE ou non, si tu as besoin de beaucoup d’outils ou non… Chaque entrepreneur est différent et chacun de leurs besoins le sont aussi. À toi de trouver un équilibre pour te sentir bien dans tes baskets d’entrepreneur !

Épingle cet article sur Pinterest pour le retrouver plus facilement ⚡️

Suivre:
Partager:

Écris moi un petit commentaire... :)

Instagram

eget mattis porta. odio venenatis sit id Lorem ut