Comment fixer ses tarifs en freelance ?

Il est temps de traiter la question fatidique : « Comment fixer ses tarifs lorsqu’on travaille en freelance ? »… 🤓 On me l’a posé des dizaines de fois déjà ! 💬 Je comprends, c’est perturbant de devoir s’auto-évaluer, de se donner une valeur chiffrée, surtout quand il s’agit d’argent. L’argent est encore tabou en France et c’est dommage. J’ai moi-même eu du mal à trouver des entrepreneurs qui partageaient leurs tarifs car apparemment « c’est personnel »… 😅 Certains s’enferment dans une bulle et c’est bien dommage lorsqu’on est entrepreneur !

Fixer ses tarifs lorsqu’on est freelance, finalement, c’est plus facile que ce qu’on pense. C’est une petite histoire de calculs et de bon sens. Il va falloir passer par plusieurs étapes avant de pouvoir obtenir ton tarif, il faut te poser les bonnes questions. 💭

Définir combien tu veux gagner

Je sais, tu n’as pas l’habitude qu’on te demande combien tu veux gagner. Pour te dire, j’ai été presque outrée quand on m’a posé la question la première fois 😂 Mais finalement, on comprend vite que ce n’est pas de la curiosité de poser cette question mais bien un acte visant à prendre conscience qu’on est son propre patron. Tu es ton propre patron, en tant que micro-entrepreneur, tout ce que tu gagnes te revient. (contrairement à une société) 💸

Pour définir combien tu souhaites gagner, sois réaliste par rapport à ta situation entre maintenant et dans 6 mois/1 an. Si tu souhaites gagner 10 000€ alors que pour le moment tu fais à peine 1000€ de CA mensuel, super tu es ambitieux, mais gagner 10 000€ ce sera un objectif sur le long terme vu ta situation actuelle 😉

Je te conseille de faire le point sur toutes tes dépenses mensuelles et de faire le total de celles-ci pour voir tes dépenses réelles et récurrentes. 📈 Inclus y ton loyer, les frais de ta voiture (assurance/essence), tes divers abonnements (sport, téléphone, box, transports), les courses alimentaires, tes loisirs, le shopping. Et surtout : garde toi une petite marge au cas où il y aurait un imprévu, quel qu’il soit.

Fais le total de ce que tu dépenses mensuellement. Ajoute-y une marge de manoeuvre entre 200 et 500€ (selon ce que tu peux faire). Tu as tes dépenses mensuelles. Et par rapport à ça, tu sais combien tu dois gagner pour vivre « correctement ». 🥳

Voir ce qu’il se fait ailleurs

La meilleure façon de savoir où tu en es, c’est d’observer les autres. 👀 Va faire un tour sur Malt et filtre les résultats selon ton domaine, ta ville et ton expérience. 👩🏻‍💻 Tu trouveras pleins de freelances ayant plus ou moins le même profil que toi. Ces profils d’inconnus  te seront utiles pour avoir une idée du prix que tu peux demander à la journée.

Par exemple, dans mon domaine, dans ma ville, selon mon niveau, la facturation journalière se fait entre 150 et 300€ max. Je me suis positionnée à peu près au milieu car je facture 231€ la journée de 7h (33€ de l’heure donc).

C’est à toi de jauger si tu préfères te positionner dans la tranche basse, la tranche haute ou au milieu comme je le fais. Tous les coachs et les freelances te diront qu’il ne faut pas te brader et c’est vrai… Il faut que tu crois en toi, en tes compétences. Fixer ses tarifs à 130 ou 150 la journée lorsqu’on est freelance, c’est travailler à perte. Une fois qu’on enlève les charges, il ne reste plus grand chose… Mais ça on en reparle dans un point suivant ! 😉

Alors, ton tarif journalier ça donne quoi ?

Facturer au forfait où à l’heure ?

Il y a deux  écoles : les gens qui facturent au forfait et les gens qui facturent à l’heure. 🕘

La facturation à l’heure

Grâce au point précédent, tu sais maintenant où se situe ton tarif journalier. Déjà grâce à ça, tu vas pouvoir estimer le nombre d’heures où il faut que tu travailles pour atteindre ton objectif de chiffre d’affaires ! Admettons que tu factures à 30€ de l’heure et que tu veuilles gagner 2000€ par mois. 💰 On divise 2000 par 30 : Il te faudra travailler 67h par mois pour tes clients pour atteindre ton objectif de 2000€.

67h équivaut à environ 2 semaines de travail lorsqu’on est salarié. 📆 N’oublie pas qu’à côté du travail que tu fournis pour tes clients, il y a la comptabilité, la prospection, les rendez-vous, les reportings mensuels, la promotion de ton propre business… etc. Tu es payé aussi pour tout ça. Les 2000€ gagnés ne représentent pas uniquement le temps que tu passes pour tes clients, mais aussi le temps que tu passes pour ton entreprise, à la gérer, à la faire grandir. 🙋🏻‍♀️

La facturation au forfait

Au forfait veut dire que tu as des packs tout prêts et ton client peut choisir celui qu’il souhaite selon ses besoins. C’est un tarif fixe.

Je trouve que facturer au forfait, ce n’est pas évident au début car on a besoin de jauger ce qu’on fait, comment on le fait, combien de temps ça nous prend. 🤦🏻‍♀️ Personnellement, j’ai commencé en facturant à l’heure, je calculais le nombre d’heures que j’allais passer sur X ou Y projet et je multipliais par mon tarif horaire. (si je passe 10h sur un projet, sachant que je facture 33€ de l’heure, mon client payera 330€)

J’utilise toujours cette méthode à l’heure actuelle mais je pense peut-être à basculer sur des forfaits pour certaines prestations car ce sera plus facile étant donné que ma clientèle cible cherche toujours plus ou moins la même chose en terme de fréquence de publication. ✏️

Je pense que la facturation au forfait est à adapter selon ton activité et si tu te sens à l’aise ou pas. En tout cas, pour le début, moi je te conseille de rester sur une tarification à l’heure pour te faire la main 😉

💡Vous aimerez peut-être… Mes premiers revenus en freelance

Penser à l’avenir

Évidemment, gagner 2000€ par mois c’est bien mais n’oublie pas que tu vas devoir payer des charges sur ce que tu gagnes. Si tu bénéficies de l’ACCRE c’est plutôt pas mal car tes charges sont moins importantes les 3 premières années de vie de ton entreprise. Pour ma part, la première année mon taux de charges est de 5,5% de mon C.A, la deuxième année on passe à 16,5%, la 3ème année 19,8% et ensuite ce sera 22% tout le temps 😂😭

Exemple :

Admettons que je gagne 2000€ par mois. La première année on me prend 5,5% de charges. Ça fait 110€. Au bout de 3 ans, si mon tarif est le même et que je gagne toujours 2000€, mes charges, elles, sont passées à 22% ! Donc 440€ !

C’est aussi pour ça que c’est important de ne pas se brader… Au début tu as la chance d’avoir des aides qui te permettent de payer moins de charges mais par la suite tu vas perdre plus d’argent si tu n’augmentent pas tes prix. 🤓 Et augmenter ses prix quand on a commencé par pratiquer des prix bas, c’est compliqué. 💥 Tes clients actuels vont se demander pourquoi une soudaine augmentation et ils risquent de prendre peur.

Le mieux est de pratiquer un tarif raisonnable dès le début en se positionnant dans un tarif moyen par rapport à ton domaine, ta ville et ton expérience. Tu peux augmenter un peu tes tarifs tous les ans pour suivre l’augmentation des charges et ne pas être surpris par la baisse de bénéfices. 👍🏻

Penser à l’avenir c’est également penser au passage à la TVA. Si tu es en micro-entreprise, tu n’y a peut-être jamais songé mais c’est un paramètre à prendre en compte. Le passage à la TVA se fait lorsque tu atteins le seuil de 35 200€ de C.A à l’année, à partir de ce moment là, tu devras passer tes factures en TTC donc +20%. Évidemment, ces 20% ne vont pas dans ta poche, toi ton montant reste le même, tu devras déclarer ton chiffre d’affaires HT et reverser la TVA.

Je ne vais pas aller très loin dans les explications car je ne suis vraiment pas la plus calée dans ce domaine, je te laisse aller lire l’article de Julia sur la TVA si ça t’intéresse.

Fixer un tarif qui est juste pour toi et pour ton client

Comme je te l’ai expliqué dans les différents points précédents, il faut que tu penses à toi et à l’avenir de ton entreprise. 💫 Pratiquer des tarifs bas pour attiser les clients ne servira à rien. Et ça peut même te porter préjudice en te collant une image de services « bas de gamme » car peu chers. Trouve un tarif qui est juste pour toi, mais aussi pour ton client. Et n’hésite pas à augmenter un peu ton tarif tous les ans pour mieux atterrir l’augmentation des charges et le futur passage à la TVA si un jour tu y arrives (et je te le souhaite!). En augmentant ton tarif petit à petit, ce sera plus fluide pour ton client aussi qui ne sera pas surpris par une soudaine augmentation non justifiée.

Et pour toi, ça te permet de faire grandir ton entreprise, de générer un chiffre d’affaires correct qui grandira au fil des années. Facile à dire hein ? Oui, mais maintenant faut le faire ! Assez papoté, c’est à toi de jouer maintenant ! 🤓

Suivre:
Partager:

2 Commentaires

  1. 9 janvier 2020 / 10:27

    Merci Lucy pour cet article très complet ! C’est vrai que pas toujours facile de fixer ses tarifs, surtout quand on voit ceux des autres, on a pas envie d’être trop chère mais en même temps on veut quand même gagner notre vie ^^

    • Lucy
      Auteur
      9 janvier 2020 / 10:35

      Voilà c’est ça, on a peur d’être « cher »… Alors que pourtant ça revient moins cher de payer un freelance qu’un salarié 😉

Écris moi un petit commentaire... :)

Instagram

eget id amet, quis, non justo id libero Donec sit diam