Ces choses qui peuvent freiner le développement de votre entreprise

On parle souvent des bonnes pratiques pour faire telle ou telle chose dans votre business. On vous donne tout un tas de conseils à appliquer. Mais je suis convaincue qu’il est tout aussi important de vous parler de ces choses qui peuvent freiner le développement de votre business. Cela peut vous permettre d’y échapper, ou du moins d’y remédier plus rapidement. Je partage donc avec vous 4 choses qui peuvent freiner le développement de votre entreprise et vous donne des pistes pour les éviter.

Le manque de clarté dans la définition de son client idéal

Votre client idéal incarne votre cible. C’est la personnification, la personne type que vous souhaitez toucher avec votre communication, car vous savez que votre offre de produits ou de services peut l’aider à résoudre facilement sa problématique.

Il est donc impératif de parfaitement connaître votre client idéal pour avoir des offres adaptées à ses besoins, mais aussi pour construire votre communication en fonction de sa sensibilité, de ses questionnements et de ses envies.

C’est pour cela que votre client idéal est l’un des piliers fondamentaux de votre business. 

Pour établir son portrait, il ne suffit pas de lui donner un prénom, un âge, une situation familiale et un lieu de résidence. Il faut aller beaucoup plus loin que cela. Vous devez pouvoir répondre aux questions suivantes :

  • A quoi ressemble sa journée type ?
  • Quels canaux de communication préfèrent-ils utiliser ? A quel moment le fait-il ?
  • Quelle est sa plus grosse problématique actuellement ? Que ressent-il ?
  • Qu’a-t-il déjà essayé pour la résoudre ?
  • Quelle serait la solution parfaite selon lui ?
  • Qu’est-ce que cela changerait pour lui ? Comment se sentirait-il ?
  • Quels sont les freins et/ou les contraintes qui l’empêchent de résoudre son problème ?
  • Etc.

L’aspect psychologique est bien plus important que les données démographiques.

Toutes les réponses dont vous avez besoin pour élaborer votre stratégie de contenu et créer les contenus associés sont dans ce portrait de votre client idéal. 

Afin d’avoir des réponses précises à ces questions, vous pouvez réaliser quelques interviews de personnes qui rentrent parfaitement dans votre cible, rejoindre des groupes Facebook où se trouvent votre client idéal, etc. Finalement, c’est une sorte d’enquête ! 

Le désalignement

Il y a désalignement lorsque vous n’êtes plus totalement en phase avec ce que vous faites. Vous avez envie d’autre chose, même si vous avez peut-être du mal à vous l’avouer.

Sauf que les conséquences pour votre business sont multiples. Parmi les conséquences les plus courantes, on retrouve le manque d’inspiration, le manque de créativité et la démotivation.

Et c’est totalement normal puisque vous avez besoin de faire quelque chose qui vous plaît. Quelque chose qui vous fait vibrer.

Si vous ressentez un certain désalignement avec votre business tel qu’il est, il est temps de rechercher la cause de ce décalage pour trouver la solution la plus adaptée pour vous.

Le syndrome de l’objet brillant

Le syndrome de l’objet brillant se caractérise par le fait d’être attiré en permanence par la nouveauté

Cela peut vous conduire à acheter sans cesse de nouveaux livres ou des formations parce qu’ils traitent de la dernière stratégie à la mode, ou à modifier des choses dans votre business toutes les cinq minutes. Identité visuelle, process, organisation, outils, tout y passe ! Tout change en permanence.

Résultat, rien n’a vraiment le temps de produire des résultats puisqu’à peine mis en place, c’est déjà en train d’être remplacé par un truc nouveau.

Cela demande un temps fou et énormément d’énergie. Sans compter que cela mène souvent à se perdre et à ne plus savoir pourquoi on fait certaines choses.

Et si à la place, vous testiez les choses à fond ?! Prendre le temps d’aller en profondeur, de tester sur plusieurs semaines voire plusieurs mois, c’est ce qui vous permettra de savoir ce qui fonctionne vraiment pour vous et d’ajuster si besoin.

Les prix trop bas

Fixer ses prix est certainement un des choses les plus difficiles quand on se lance comme freelance. On a besoin de gagner notre vie et en même temps, on a peur d’être trop cher et donc de passer à côté de contrat.

Pourtant, il est essentiel de vendre ses offres à leur juste valeur.

Un prix trop bas risque de mettre votre activité en danger, car elle ne vous permettra pas de dégager des revenus suffisants, ni de réaliser les investissements nécessaires pour le développement de votre business. Mais un prix trop bas peut aussi être une source de démotivation. C’est alors que des phrases comme “Je ne suis pas assez payé pour ça”, “Au prix qu’il paye, il est gonflé de me demander ceci ou cela en plus”, “Tout ça pour ça”, etc.

Il existe différentes manières de fixer ses tarifs

Par exemple, vous pouvez facturer à l’heure en vous basant sur votre taux journalier moyen. C’est quelque chose que j’ai fait à mes débuts. Je m’étais basée sur les tarifs pratiqués par les Community managers de ma région sur Malt pour fixer mes propres tarifs. 

Vous avez également la possibilité de facturer au forfait. C’est l’option que j’ai choisie depuis janvier 2021.

Dans tous les cas, ce qui compte, c’est que vous soyez aligné avec vos tarifs. Et puis, c’est vous qui les fixez, donc vous pourrez toujours les modifier si besoin.


Toutes ces choses, qui peuvent freiner le développement de votre entreprise, ne sont pas irrémédiables. L’important est de mettre le doigt dessus, d’arriver à identifier ce qui cloche pour pouvoir y remédier. Vous pouvez faire ce travail seul, ou vous faire accompagner par un expert ou un coach en fonction des sujets. Il est fort probable que le regard neuf de cette personne sur votre business, vous permette d’avancer plus vite et plus loin que vous ne l’auriez imaginé.

Épingle cet article sur Pinterest 📌

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.