I Feel Pretty : le film body positive qui fait du bien !

Hello !

Je reviens aujourd’hui avec un article un petit peu différent puisqu’on va parler d’un film. Je vous avais déjà fait un article sur mes séries favorites et celles qui m’ont déçue en début d’année. Il faut dire qu’en général je suis beaucoup plus axée sur les séries que sur les films mais ce film ci est un peu particulier.

Le film dont je vous parle, c’est I Feel Pretty (Moi, belle et jolie – en français). Il est sorti le 20 juillet sur Netflix mais j’avais déjà vu la bande annonce sur Facebook il y a quelques mois et l’histoire m’a tout de suite attirée car on se retrouve très facilement dans le personnage de Renée incarnée par Amy Schumer. Je ne vais pas tout vous spoiler évidemment, je vous laisse aller voir le film et vous en faire votre propre avis mais je voulais vraiment vous parler du regard que j’ai porté sur cette histoire car j’ai été un peu déçue (environ 3 secondes sur 1h50 de film) mais aussi très agréablement surprise.

Je ne vous spoile rien en vous disant qu’I Feel Pretty retrace la vie d’une jeune fille qui ne se trouve pas très jolie physiquement. D’ailleurs, à peine le film commencé, on se croirait vraiment dans Bridget Jones ! C’est plus ou moins le même problème de fond (l’apparence, l’estime de soi, le célibat) et pourtant j’ai vraiment apprécié le message que qu’Abby Kohn et Marc Silverstein, les réalisateurs, ont voulu faire passer. D’ailleurs, si vous souhaitez voir quelques images, je vous partage la bande annonce juste ici :

Je dois avouer qu’au début, j’ai trouvé le film un peu cliché… La fille qui ne se trouve pas belle, qui ne trouve pas de copain car elle n’est “pas assez belle”, “pas assez mince”, “pas assez classe”. Il y a quelques passages que je n’ai pas aimé car par moment, on dénigre vraiment la femme qui a des formes, celle qui n’est pas mince, qui ne fait pas un 34. Vous allez me dire, c’est ce qui se passe aussi dans la réalité. Oui mais déjà dans la réalité je n’aime pas ça alors dans les films encore moins car on appuie sur un point sensible… Et c’est sur ce point sensible que je me suis beaucoup identifiée au personnage car j’ai subis plusieurs moqueries étant petite et même parfois encore maintenant. C’est quelque chose de difficile et dont on ne se rend pas compte tant qu’on ne le vit pas mais chaque remarque est prise au sérieux et fait ressortir un petit ou gros complexe…

Plus le film avançait et plus j’étais heureuse de voir cette fille s’assumer complètement (même si parfois, il faut se l’avouer, on penche un peu sur le narcissisme). C’est quelque chose que j’envie beaucoup aux autres : s’assumer, ne pas se cacher, dire merde à tous ces clichés de beauté féminine. Il y a vraiment un beau message derrière ce film qui pousse à aller de l’avant, à se sentir belle peu importe sa taille, son poids, sa couleur de peau. Je ne peux pas dire que ce film m’a changée mais j’essaie petit à petit d’être à l’aise avec ce corps qui est le mien et ce genre de film, ça réconcilie un peu avec tout ça, surtout en cette période où on ne voit que des titres ahurissants (“Comment perdre un os en 1 semaine ?”) dans les kiosques…

Bref, je vais m’arrêter là dans les explications, j’espère que vous irez le regarder car il est drôle, intéressant et horriblement inspirant. D’ailleurs, n’hésitez pas à me donner vos impressions si vous l’avez vu, je serai ravie d’en discuter avec vous 😉 Pour finir, j’ai décidé depuis plusieurs semaines de vous poser une petite question à chaque fin d’article, je trouve ça sympa car ça permet d’avoir un peu d’interaction alors…

Si vous deviez changer une seule chose chez vous, physiquement, qu’est ce que ce serait ?

(Perso, je pense que ce serait l’aspect de ma peau, càd enlever les vergetures et la cellulite haha)

Suivre:
Partager:

3 Commentaires

  1. 27 juillet 2018 / 12:03

    Hello Lucy,

    Ca fait un moment que je ne suis pas passée par ici (j’avais déserté Hellocoton – d’où je te suis). Mais je ne pouvais pas manquer l’occas de me taire !!
    Bref, j’ai regardé ce film un soir de grosse chaleur et je dois dire que j’ai passé un super moment.
    La leçon que j’en ai tirer : on ne voit que ce qu’on veut voir… Un petit coup de fouet !
    Sinon, ce que j’aimerais changer ? Virer les quelques kilos qui ont élu résidence permanente un peu partout… (affaire en cours).

    Biz et merci pour ce partage 🙂

    • Lucy
      Auteur
      27 juillet 2018 / 12:09

      Coucou !
      C’est tout à fait ça : on ne voit que ce qu’on veut voir !
      Il faudrait qu’on soit un peu plus indulgentes avec nous mêmes mais c’est difficile…
      Merci pour ton commentaire et belle journée!

Écris moi un petit commentaire... :)